Otis Spann


Né le 21 mars 1930 à Jackson (Mississippi)

Mort le 24 avril 1970 à Chicago (Illinois)

Instrument(s) : Piano   

Grandes dates

21 mars 1930

nait à Jackson dans le Mississippi le 21 mars 1930 et commence à jouer du piano dés l'age de huit ans

1946/52

Otis arrive à Chicago, et rejoint le Mudd'y Waters Band en 1952

1953

Spann enregistre avec Moddy Waters, et participe à des sessions avec de nombreux bluesmen, il est le pianiste de Chess.


Les premiers temps

 

Les informations concernant la jeunesse d'Otis Spann ne courent pas les rues, pour la bonne raison que lui même au court des interviews, en donne des versions contradictoires.
On peut cependant dire qu'il nait à Jackson dans le Mississippi le 21 mars 1930 et commence à jouer du piano dés l'age de huit ans, influencé par un musicien local.
Il jouait dans des groupes autour de Jackson, et trouvait son inspiration dans les 78 tours de Big Macéo, ce dernier le prendra sous son aile quand Otis se rendra à Chicago en 1946 ou 1947.
Spann se produit seul et avec le guitariste "Morris Pejoe" avant de rejoindre le groupe de Muddy Waters en 1952, qui comprenait également Jimmy Rogers et Little Walter.

 

Un membre du Mudd'y Waters Band

 

Il participe en 1953 à sa première séance d'enregistrement en compagne de Muddy Waters, pour Chess avec le titre ""Blow Wind Blow" et les titres suivants, "Hoochie Coochie Man," "I'm Ready," etd "Just Make Love to Me."

À compter de 1953, Otis a non seulement participé aux nombreuses sessions d'enregistrements de Muddy Waters mais était également le pianiste attitré de Chess, accompagnant des artistes comme Bo Diddley, Chuck Berry, Sonny Boy Williamson, Howlin' Wolf, Jimmy
Rogers et Little Walter. Sans mentionner toutes les activités hors programme de studio.

Spann est resté le pianiste de Waters, leader du groupe et sa main droite musicale jusqu'à sa mort prématurée en 1970.

L'année 1960 l'a également vu apparaitre avec Muddy Waters au festival de jazz de Newport en 1960.

Les dernières années de Spann avec Muddy Waters étaient mémorables pour leur collaboration sur "Fathers and Sons" pour Chess.

Photo : Muddy Waters et Otis Spann

 

Carriere solo

 

Cependant, les frères Chess n'ont pas repéré ses talents vocaux et en conséquence, la carrière d'enregistrement de Spann sous son propre nom pour Chess est limitée à un simples en 1954 "It Must Have Been The Devil" avec B.B. Kind à la guitare, couplé à l'effréné instrumental "Five Spot"' et des sessions en 1956 et 1963 qui sont restées inédite pendant des décennies.
Ainsi Spann a regardé ailleurs, et concocté un album renversant pour "Candid" avec le guitariste Robert Lockwood Jr. en 1960.,

Sa carrière solo n'a vraiment commencé qu'en août 1960, quand il a enregistré en un jour 30 chansons pour le label "Nat Hentoff's Candid" .
Dix de ces titres sont sortis sur le LP "Otis Spann Is The Blues" (que l'historien Peter Silvester de "woogie boogie" a appelés "un tour de force").
La plupart des titres restants sont sortit à titre posthume sur l'album 1966 "Walking The Blues".

"The Blues Is Where It's At" de Spann pour ABC-Bluesway, ressemble à une session d'enregistrement public, mais il s'agit d'enregistrements studio animée par un groupe de spectateurs enthousiastes qui applaudissent à chaque chanson (Waters, le guitariste Sammy Lawhorn, et George "harmonica" Smith étaient parmi les musiciens)

En 1967 il enregistre aidé au vocal par sa femme Lucille Spann "The Bottom of the Blues" pour Bluesway Encore.

Photo : Lucille et Otis Spann

 

Les derniers temps

 

On ne présente pas Otis Spann simplement pour son talent remarquable au piano mais également comme un compositeur et un chanteur habile.

Il a également enregistré avec le Fleetwood Mac (Peter Green, Danny Kirwan et John McVie) - l'album résultant, "The Biggest Thing Since Colossus" s'est avéré être le dernier travail significatif de Spann.

Alors que son talent superbe et singulier était reconnu comme digne, bien plus que son statut d'accompagnateur, sa santé a commencé à décliner. Les rapports contemporains ont tendus à suggérer que c'était dut à l' alcool, mais sa mort dans l'hôpital du comté de Cook à Chicago en 1970 étaient le résultat d'un cancer, après une série de maladies invalidantes.

Photo : Fleetwood Mac

 
lien direct vers la discographie de Otis Spann
 

Biographie écrite par OD


 

 

Equipe du site

 

Copyright Au Pays Du Blues - 2007-2012 -